Déjà, de Demain, je devine les couleurs …

.

.

… et c’est sans même me retourner,

je le sais, qu’enfin j’oserai, je partirai,

sans un regard, sans aucun regret,

Quittant le fade reflet de mon passé …

.

.

.

.

Déjà, de demain, je devine les Couleurs,

Aux affolants battements de mon Coeur,

Quand le souffle de vos mots sur ma peau,

De mon à venir, de ma Vie, se fait l’écho …

.

.

.

.

C’est dans chaque goutte de mon sang

Que je le sens me défier, ce temps présent

Comme l’ultime bravade, conquérir l’infini,

Ne subir que les Envies de ce qui fait la Vie.

.

.

.

.

De toutes vos Elles, je serai Celle

Qui saura, du bout de ses ailes,

Faire briller de mille et un feux

L’Emoi caché au fond de vos yeux …

.

.

.

.

*** Idéelle, le 17 août 2017 ***

.

.

(Illustration : peinture de Timothy M. PARKER)

Publicités

NIRVANA, A.D COOK

NON !!! Non, je t’en prie, ne m’approche pas … Retire tes main, retiens ton souffle …. Chut !!

Je veux jouir de l’instant… De cette fièvre au coeur de laquelle je meurs et je renais !!

Instant furtif, indicible de Plaisir Intense, de Bonheur Suprême d’un corps enfin vivant, sublimé, exalté …

Que vienne la délivrance !!

*** Idéelle ***

[ peinture de A.D Cook, « Nirvana » ]

20140720-160455-57895899.jpg