DUBUFFET …

DUBUFFET  « L’INSOUMIS »

 

Je vous avoue que si cet été j’avais eu des congés je me serais rendue à Landernau !! Tout d’abord pour visiter la Bretagne, qui m’est à ce jour totalement étrangère et ensuite pour essayer de faire plus ample connaissance avec ce Dubuffet qui m’est tout aussi étranger ! Enfin pas dans les grandes lignes, bien-sûr ! Cela fait déjà quelques années j’ai débarqué sur cette planète donc …. Simplement, à travers des photographies, des reportages, je n’arrive pas à « ressentir » l’art de Dubuffet … je n’aime pas, je ne déteste pas, simplement je ne ressens pas … Et je déteste cela, j’ai besoin d’émotions, en permanence, peu importe de quelle nature …. J’aurais donc aimé me rendre à cette expo, pour voir tout cela de plus près !!

 

 

dubuffet

 

 

Depuis le 22 juin 2014, et jusqu’au 2 novembre 2014, le peintre et sculpteur français Jean Dubuffet est à l’honneur au centre d’art contemporain de la famille Leclerc à Landerneau (Finistère) avec une exposition inédite en France, réunissant les oeuvres de deux collections majeures.

 

"Lili", Dubuffet

« Lili », Dubuffet 1936

 

 

Ce sera la première fois que seront présentées simultanément au public des oeuvres du peintre du XXe siècle provenant de la collection du musée des Arts décoratifs de Paris et de celle de la Fondation Dubuffet, créée par l’artiste. En effet méfiant à l’égard des institutions, Jean Dubuffet (1901-1985) choisira cependant l’une d’entre elles, le musée des Arts décoratifs, pour présenter son travail. Il donnera en 1967 au musée plus de 170 de ses oeuvres qu’il estime représentatives de l’évolution de son travail depuis les années 1940.

Quelques années plus tard, en 1973, la fondation qu’il crée aura le même but, le même souci de l’artiste de préserver un ensemble cohérent de sa production artistique, «loin de ces morgues d’embaumement, ces citadelles de la culture mandarine, que sont les muséesil en 1967. Dubuffet aimait sans les lieux de passage.

L’exposition regroupe au total, près de 250 peintures, dessins, sculptures et maquettes d’architecture réalisées par l’artiste.

 

 

Parcours de l’Exposition :

 

De la préhistoire aux années 1950 (1918 – 1950)
L’Homme du commun – Portraits – Sahara
Célébration de la matière (1950 – 1961)
Paysage du mental – Les Phénomènes – Texturologies et Matériologies
L’Hourloupe (1962 – 1974)
Edifices – Coucou Bazar
Les dernières années (1975 – 1984)
Théâtres de mémoire – Psycho-sites – Mires et Non-lieux

 

dubuffet2

« Bouche en coup de Sabre », Dubuffet 1959

 

L’exposition présente 64 peintures, 42 sculptures et maquettes d’architecture, ainsi qu’une centaine d’œuvres sur papier dont une sélection est exposée dans un cabinet des dessins spécialement créé.
Les carnets de croquis de l’artiste sont mis en évidence dans certaines sections. Une large vitrine évoquera les écrits de Jean Dubuffet, ses activités dans le domaine de la musique, l’estampe et les livres illustrés. Elle évoquera aussi l’intérêt qu’il a porté aux créateurs produisant hors des circuits officiels, pour lesquels il a inventé le terme d’Art Brut.

 

 

 

 

 

 

 

« Les créations d’art demandent à être regardées isolément et non dans un cadre de foire d’échantillons que les organismes culturels se plaisent à leur donner. Il me semble qu’à porter la création d’art sur un terrain de confrontations, comparaisons, compétitions, on en dénature le sens et on en appauvrit l’usage ». J.Dubuffet.

 

dubuffet3

Jean DUBUFFET

 

 

Oserais-je  vous avouer  qu’au terme de mes  petites recherches  Monsieur Jean Dubuffet m’a séduite …  l’Homme et une partie de son œuvre ! Je reste néanmoins encore fermée à l’autre  partie de son travail … Alors si j’allais à Landernau  … 😉

 

 

Dubuffet4

« La vie de famille », Dubuffet 1963

 

 

(Sources :Libération ; http://www.fonds-culturel-leclerc.fr ; http://www.dubuffetfondation.com ; Wikipédia)