Juste Danielle …

DANIELLE DARRIEUX

.

.

.

.

Suite au départ de cette Grande Dame, car nous n’en doutons point s’en est une tant par son âge que par sa beauté, tant par sa grâce que par SES talents, j’ai eu envie de la (re)découvrir à travers ses mots, à travers ses pensées.

.

.

Je vous invite à me suivre pour une jolie promenade !

.

.

.

.

.

.

Je suis née le jour même où partout en France on vend du muguet.

.

Danielle Darrieux

.

.

.

.

Le succès, c’est un mystère, j’ai réussi peut-être parce que mon personnage n’était pas courant sur les écrans : je veux dire par là que je n’étais simplement qu’une jeune fille, alors que les autres gamines de quatorze ans jouaient déjà à la vamp.

.

Danielle Darrieux

.

.

.

.

La défense de la planète est d’ailleurs le seul mouvement militant qui me passionne.

.

(En 1990, lors d’une interview télévisée accordée à la journaliste Eve Ruggieri.)

.

Danielle Darrieux

.

.

.

.

Aimer et être aimer, c’est la seule chose intéressante de l’existence (. .. ) c’est pas l’argent ! L’argent, c’est fait pour être dépensé !.

.

Invitée du « Choix de Yves Calvi » le 31/12/2010

Danielle Darrieux

.

.

.

.

Je suis une vraie sauvage. Je n’aime que la nature et la famille en vérité alors même que je fais un métier public, c’est ça qui est drôle. Je fais une grande séparation entre ma vie privée et ma vie publique.

.

(en 1990, lors d’une interview télévisée accordée à la journaliste Eve Ruggieri)

Danielle Darrieux

.

.

.

.

Je n’apprends jamais rien à l’avance (. .. ) Je fais du mieux que je peux et quand je rentre chez moi, c’est fini, c’est oublié.

.

(Dans un entretien de 1968)

Danielle Darrieux

.

.

.

.

Tourner, tourner beaucoup pour devenir vedette et avoir mon nom en gros sur les affiches. Si je parviens au titre de grande star, cela prouvera que j’ai bien servi le cinéma.

.

(En 1931, à la sortie de son premier film, Le Bal.)

Danielle Darrieux

.

.

.

.

On en apprend tous les jours, c’est merveilleux d’avoir une vie longue. Je suis une très bonne vivante, j’aime bien boire mon petit whisky le soir.

(En 2006, au micro de Michel Cohen-Solal)

Danielle Darrieux

.

.

.

.

Je suis une actrice légère, je ne suis pas une femme légère.

.

– Danielle Darrieux –

.

.

.

.

J’ai bien abusé de la vie !.

.

(Paris Match N°2803 (6 février 2003)

Danielle Darrieux

.

.

.

.

L’argent, c’est bon d’en gagner pour le dépenser. Je claque tout, je donne, je fais n’importe quoi.

.

Paris Match N°2803 (6 février 2003)

Danielle Darrieux

.

.

.

.

J’ai été une star ! Ce qui ne veut absolument rien dire. Je suis comme les oiseaux, ce qui m’est tombé dessus, je l’ai pris, sans le refuser, ni faire des pieds et des mains pour l’obtenir.

.

.

Elle N°2964 (21 octobre 2002)

Danielle Darrieux

.

.

.

.

Jeune, jamais je n’aurais imaginé être vivante en 2000.

.

Le Journal du Dimanche N°3121 (5 novembre 2006)

Danielle Darrieux

.

.

.

.

J’ai tourné beaucoup de navets. Quelques photos de mes mauvais films suffisaient à mon bonheur, heureusement que personne ne m’obligeait à les voir !.

.

Elle N°2964 (21 octobre 2002)

Danielle Darrieux

.

.

.

.

Merci Madame Darrieux ❤️

Publicités

Au cinéma …

Je poursuis mon hommage à Mireille Darc, en partageant quelques photographies extraites des films dans laquelle elle a tourné. Il y a eu en tout une cinquantaine de long métrages, dont vous vous souvenez certaineme tous.

.

.

Pouic-pouic – 1963

.

.

.

.

Les Barbouzes – 1964

.

.

.

.

La Grande sauterelle – 1967

.

.

JEFF – 1969

.

.

Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais elle cause … – 1969

.

.

.

.

Le grand blond avec une chaussure noire

1972

.

.

.

.

Les Seins de Glace – 1974

.

.

.

.

Si elle dis oui, je ne dis pas non

1983

10 000

 

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parlez de NOTRE coup de cœur du week-end (le mien et celui de mes enfants)  pour un film, certes de 2008 …. « 10 000« . Ce film, de Roland EMMERICH est bien loin d’avoir déchaîné les passions, mais nous y avons trouvé, NOUS, un certain intérêt (à défaut d’un intérêt certain …)  Notre richesse ne réside-t-elle pas dans la diversité de nos Emotions ?

 

 

10 000 brasse mythes, légendes, prophéties et péripéties mouvementées. On y rencontre de terrifiants oiseaux prédateurs, des tigres aux dents acérées, des mammouths, etc., mais l’intrigue garde de bout en bout une dimension spirituelle qui en assure l’unité.

 

 

 

10000

 

 

 

L’histoire

 

10 000 ans avant notre ère, au coeur des montagnes… Le jeune chasseur D’Leh aime d’amour tendre la belle Evolet, une orpheline que sa tribu recueillit quelques années plus tôt. Lorsque celle-ci est enlevée par une bande de pillards, D’Leh se lance à sa rescousse à la tête d’une poignée de chasseurs de mammouths. Le groupe, franchissant pour la première fois les limites de son territoire, entame un long périple à travers des terres infestées de monstres, et découvre des civilisations dont il ne soupçonnait pas l’existence. Au fil de ces rencontres, d’autres tribus, spoliées et asservies, se joignent à D’Leh et ses hommes, finissant par constituer une petite armée.
Au terme de leur voyage, D’Leh et les siens découvrent un empire inconnu, hérissé d’immenses pyramides dédiées à un dieu vivant, tyrannique et sanguinaire. Le jeune chasseur comprend alors que sa mission n’est pas seulement de sauver Evolet, mais la civilisation tout entière…

 

 

 

 

100003

 

 

 

 

Pour Roland Emmerich, le réalisateur, « Évoquer l’homme primitif vous permet de narrer des histoires très fortes, très riches où un héros doit relever seul les plus incroyables défis. J’ai voulu ouvrir dans ce film les portes d’un monde qui ne ressemble à aucun autre. »

Ce film, tourné en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud et en Namibie, n’a pas la prétention de livrer un documentaire ! Il s’agit simplement de raconter une aventure humaine, une rencontre entre des hommes et des forces qui les dépassent.

 

 Il y a en l’Homme quelque chose de profondément beau, qui n’a jamais changé….
100002
Mais Chut, le film commence !
« Seul le temps peut nous dire ce qui est la vérité et ce qui est la légende … Des vérités ne survivent pas à travers les âges, mais la légende de l’enfant aux yeux bleus vivra éternellement, et sera murmurée aux quatre vents des grandes montagnes blanches …