Ce soir on fait l’amour

Merci 🙏🏻 des notes et des mots à partager tant j’aime cette poésie.

C Guanche, Le Blog

  • Ou mort d’un amour, cérébral,

Je pourrais être tenté
Succomber au désir
Je pourrais m’encanailler
Déraper de plaisir

Une simple question de méfiance.
Bien qu’en moi le désir brulait.
Pourtant je restais immobile,
sans mots dire ni rien entreprendre de trop sérieux.

Dire ces mots qui trahissent
Que je retiens sans cesse
Pour ne pas qu’ils ternissent
Le goût de ma tendresse

Elle n’attendait pas que je lui dise « je t’aime ».

Cela me convenait bien finalement. Je restais dissimulé derrière son indépendance et ses troubles. Fermement agrippé à la nature de notre relation. Pour éviter qu’aussitôt prononcés elle ne s’écarte et me laisse choir dans mon précieux imaginaire.

Tu séduis mon attention
De timides appétits
Libères mon intuition
D’inconscients souvenirs

Des émotions surgissaient de l’enfance. Lors des premiers émois. Au moment des timides découvertes, des caresses nouvelles.
Comme des souvenirs

View original post 313 mots de plus

Publicités

De la masculinité : être un homme

Un texte qui me rapproche de l’homme, une masculinité qui me fait rêver … Dans une socièté en pleine mutation où la place de la Femme est au centre des débats, on oublie bien trop souvent celle de l’Homme !

La Montiphysique

Être un homme, c’est être tout et rien. Comme l’utilité de la philosophie : tout et rien. Je ne pourrai donc dire ce que c’est d’être un homme. Mais je crois pouvoir dire qu’il s’agit d’une chose qui dépasse la masculinité, la virilité et les valeurs dites de force, de courage, de couilles et de ce que chaque personne pourrait en dire.

Être un homme est un concept. Il y a dans cette expression, les perceptions de ce que doit ou devrait être un homme, les valeurs de construction sociale, les perceptions de la masculinité, un tas d’autres choses que l’on pourrait mettre sur papier encore, encore, et encore. Bref un concept. Mais pas que.

La masculinité, tout comme la féminité, l’enfance, la vieillesse ne se réduisent pas à une charte de qualificatifs. La richesse de la vie, le fait de ne jamais pouvoir aller au bout du bout de…

View original post 553 mots de plus