Voyage d’un jeune réfugié vers l’inconnu – 1

Merci beaucoup pour ce texte magnifique que je reblogue … 90 « migrants » arrivent ce soir, dans mon petit village de provence … 90 réfugiés dont personnes ici ne veut … 😞 Un grand merci pour ces mots magnifiques ❤️

Apprendre à écouter

(Récit imaginé en m’inspirant des faits réels)

Je suis angoissé. Je respire tout doucement.

Je monte dans le bus vers une destination à peine choisie.

J’ai pris au pif. La Provence. Pourquoi cette région ?

Pour avoir plus chaud sans doute.

Je suis fatigué. Je tremble de froid. Ou de peur ?

Je ne comprends pas ce que me disent les français.

A peine quelques mots. Mais je peux sentir si c’est contre moi ou pas.

Par leur voix, leur mimique du visage. Surtout le regard.

Heureusement, j’ai un ami avec moi. Un ami de mon pays.

Comme la plupart de ceux qui ont vécu dans la jungle,

On a bravé le désert, les violences des passeurs, les tortures.

Puis l’infinie eau salée qui pouvait nous engloutir à tout jamais.

J’avais confiance malgré tout. Je n’avais plus rien à perdre.

J’avais tout à gagner en fuyant les bombes qui ont dévasté mon village.

View original post 251 mots de plus

Publicités

2 commentaires sur “Voyage d’un jeune réfugié vers l’inconnu – 1

  1. loisobleu dit :

    Réfugiés

    Cruel voyage organisé,
    Par des trafiquants de chimères,
    Croisière en Méditerranée ,
    Sur un navire cimetière…

    Epris, amants de liberté,
    Rêvant déjà au paradis,
    Un magot vous fut rançonné,
    Par ces marchands de confettis…

    Au fond d’une cale entassés,
    Sans intimité, ni confort,
    Vous sentez le rafiot vibrer,
    Peut-être vous avez eu tort !

    Le temps s’égrène et toujours rien !
    Bientôt les vivres diminuent…
    Ils ont déserté les vauriens !
    Sur les eaux, vous êtes perdus…

    Viennent heures de désespoir,
    Occupées à la délivrance,
    Evasion combien illusoire,
    Le soleil votre récompense !

    Sans eau douce à ingurgiter,
    La mort à tôt fait de séduire,
    Enfants chétifs, mères épuisées,
    Apaisant enfin leurs délires…

    Une poignée d’hommes au final,
    Pauvres hères désabusés,
    Accostent sur un littoral,
    Bien souvent inhospitalier…

    Après quelques jours de répit,
    Voyage en avion militaire,
    Allez simple en Mauritanie,
    Superbe baptême des airs…

    Nicolas Béchet

    Au-dessus de tout ce que ce drame soulève, je soutiens ton engagement et ne fais que voeux pour Toi, qu’il aboutisse au sens qu’il éveille et que tu lui donnes.
    Avec Toi !
    N-L

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s