Voyage d’un jeune réfugié vers l’inconnu – 1

Merci beaucoup pour ce texte magnifique que je reblogue … 90 « migrants » arrivent ce soir, dans mon petit village de provence … 90 réfugiés dont personnes ici ne veut … 😞 Un grand merci pour ces mots magnifiques ❤️

Apprendre à écouter

(Récit imaginé en m’inspirant des faits réels)

Je suis angoissé. Je respire tout doucement.

Je monte dans le bus vers une destination à peine choisie.

J’ai pris au pif. La Provence. Pourquoi cette région ?

Pour avoir plus chaud sans doute.

Je suis fatigué. Je tremble de froid. Ou de peur ?

Je ne comprends pas ce que me disent les français.

A peine quelques mots. Mais je peux sentir si c’est contre moi ou pas.

Par leur voix, leur mimique du visage. Surtout le regard.

Heureusement, j’ai un ami avec moi. Un ami de mon pays.

Comme la plupart de ceux qui ont vécu dans la jungle,

On a bravé le désert, les violences des passeurs, les tortures.

Puis l’infinie eau salée qui pouvait nous engloutir à tout jamais.

J’avais confiance malgré tout. Je n’avais plus rien à perdre.

J’avais tout à gagner en fuyant les bombes qui ont dévasté mon village.

View original post 251 mots de plus

Publicités

Editorial – Exodes …

Un grand merci à Vous … Ici aussi nous attendons quelques migrants, en provenance de Calais …. Malheureusement, ici c’est l’hostilité qui règne 😞

Résistance Inventerre

La lettre  » touchante  » de Mme Rabin, députée socialiste de Loire-Atlantique
Ouest-France 29/10/2016
Réfugiés, migrants, qu’on se souvienne un peu de ce que nous-mêmes nous avons vécu : en 1940, des populations entières sont jetées sur les routes de France.
Elles fuient vers l’Ouest, traînant quelques misérables paquets, des gosses et des femmes épuisées et, par-dessus tout cela, les Stuka qui mitraillent.
En 1938, c’est la fuite éperdue des républicains espagnols qui espèrent trouver leur salut dans la France voisine. Mais, bientôt, ils sont rattrapés par les nazis.
Puis, les juifs qui fuient comme ils peuvent la persécution qu’Hitler veut finale.
Puis, fin de la guerre d’Algérie, les Pieds-Noirs qui traversent la Méditerranée et se retrouvent plus ou moins perdus dans une France pas toujours accueillante.
Aujourd’hui, il s’agit de populations diverses qui fuient par millions, au risque de perdre leur vie. L’Italie n’en peut plus, elle essaie de partager…

View original post 446 mots de plus