Nos désarrois

La tentation d'écrire

Nos désarrois se frôlent, s’égarent, s’explorent, médusés, puis se chevauchent jusqu’à l’aube.

Didier Celiset

View original post

Publicités

5 commentaires sur “Nos désarrois

  1. loisobleu dit :

    Désarroi

    De gaieté en gaieté
    J’ai contrefait ma joie

    De tristesse en tristesse
    J’ai camouflé ma peine

    De saison en saison
    J’ai galvaudé le temps

    De raison en raison
    J’ai nié l’évident

    De silence en silence
    J’ai parlé sans rien dire

    De méfiance en méfiance
    J’ai douté sans finir

    De rancoeur en rancoeur
    J’ai brisé l’essentiel

    De pensée en pensée
    J’ai flétri sans appel

    De reproche en reproche
    J’ai pétrifié les jours

    Et puis de proche en proche
    J’ai détruit tout amour…

    De pleurs en espérances
    J’ai conjuré le sort

    De regrets en souffrances
    J’ai torturé mon corps

    Las…

    De nuage en nuage
    J’ai construit ma maison

    Et d’un seul coup d’orage…

    Esther GRANEK
    Recueil : « Je cours après mon ombre »

    N-L 15:03:16

  2. loisobleu dit :

    Laissons-là taire, un petit morceau cosmique, n’est-ce pas tout l’uni vers ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s