AUTO-OORT-TRAIT

Niala-Loisobleu

AUTO-PORT-TRAIT

De bien plus loin qu’un simple aller de train, mon cheval a su voir dans quel sens l’eau monte de bas en haut. Sans doute faut-il reconnaître là, l’action d’un vouloir pugnace.
Je te raconterai la pente de mes trottoirs, les plus de sans pas de mes salles-perdues, ce froid qui m’étreignait l’échine d’une peur glaciale, le serment de coeur à soi-même. Je ne pourrai mieux t’apprendre, pourquoi avant que tu ne viennes au monde, tu étais déjà mon Amour. J’ai commencé, il y a peu de temps, à t’expliquer. Je venais de comprendre que les chemins du coeur, comme tous les endroits où des trésors attendent, sont toujours marqués sur des fausses-cartes commercées en boutiques de rencontres.

C’est Marthe qui m’a refilé ce gène. Naïf et lucide. Sa douceur dure, tendresse sans faiblesse, sont les axes qui me déterminent. Alors il fallait bien que je parte devant pour…

View original post 313 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s