MON JARDIN D’ECRITURE 1

Niala-Loisobleu

MON JARDIN D’ECRITURE 1

Perdu dans un fourbi hétéroclite parfaitement ordonné, où des ficelles, des bouts de bois, quelques morceaux de craie de plusieurs couleurs adaptables aux saisons des humeurs humanoïdes de prétendus êtres de chair, le plus souvent particulièrement chers, j’existe plutôt bien que mal au coeur d’un univers.recréé pour sortir de l’ornière du Monde.

Humaniste dans l’âme, j’ai commencé de bonne heure à militer pour un monde meilleur. La politique , c’est par là qu’on fait ses premières armes, m’a retenu un furieux moment, avant de me faire toucher du doigt son sens unilatéral d’ambition de pouvoir. Et puis il y a eu tous les chemins par lesquels on s’élève, enfin c’est plus souvent ce que l’on en dit, que ce qu’y en découle. La tromperie est omniprésente. Elle vit en tout. Dans l’intention, l’exécution, le déroulement de chaque acte mis en scène.Elle doit sa réussite à l’espoir…

View original post 808 mots de plus

Mort de l’écrivain et journaliste Jacques Chancel

Niala-Loisobleu

Mort de l’écrivain et journaliste Jacques Chancel

Le Monde.fr | 23.12.2014 à 10h05

Jacques Chancel, en octobre 2011.

Journaliste et écrivain, grande figure de l’audiovisuel, Jacques Chancel – de son vrai nom Joseph Crampes – est mort le 23 décembre, à Paris, à l’âge de 86 ans. Porté par une insatiable curiosité et doté d’un sens de l’écoute peu commun, il était devenu, au fil de ses deux émissions phares – « Radioscopie » sur France Inter et « Le Grand Echiquier » sur Antenne 2 –, le confident le plus célèbre de la radio et de la télévision, où il accueillit des milliers de personnalités des arts et de la politique pour des entretiens dont la somme constitue un pan de notre mémoire collective.

Jacques Chancel « coachait » encore, à 80 ans passés, les jeunes présentateurs d’i-Télé, auxquels il enseignait l’art et la manière de « savoir raconter une histoire ». La sienne avait débuté à Ayzac-Ost (Hautes-Pyrénées), où il naquit le 2 juillet 1928. Tout au moins selon…

View original post 1 047 mots de plus

AUTO-OORT-TRAIT

Niala-Loisobleu

AUTO-PORT-TRAIT

De bien plus loin qu’un simple aller de train, mon cheval a su voir dans quel sens l’eau monte de bas en haut. Sans doute faut-il reconnaître là, l’action d’un vouloir pugnace.
Je te raconterai la pente de mes trottoirs, les plus de sans pas de mes salles-perdues, ce froid qui m’étreignait l’échine d’une peur glaciale, le serment de coeur à soi-même. Je ne pourrai mieux t’apprendre, pourquoi avant que tu ne viennes au monde, tu étais déjà mon Amour. J’ai commencé, il y a peu de temps, à t’expliquer. Je venais de comprendre que les chemins du coeur, comme tous les endroits où des trésors attendent, sont toujours marqués sur des fausses-cartes commercées en boutiques de rencontres.

C’est Marthe qui m’a refilé ce gène. Naïf et lucide. Sa douceur dure, tendresse sans faiblesse, sont les axes qui me déterminent. Alors il fallait bien que je parte devant pour…

View original post 313 mots de plus

RIEN

Le monde est dans tes yeux ...

RIEN …

Un … Deux … Trois pas …. Quatre … Cinq … Six ….

Je lève les yeux au ciel …. RIEN, RIEN que le soleil à son zénith … RIEN que mes yeux brûlés, incapables de lutter contre cette attraction … Il n’y a plus de bleu dans le ciel … Plus de jaune … Plus de vert au sol … Plus de bleu, verdâtre, dans le lit de la rivière …. RIEN, que deux longues jambes qui, un pas après l’autre, longent cette rivière, aujourd’hui calme, sereine … RIEN que cette rivière, métronome des battements de mon coeur … RIEN …

RIEN que cette robe qui virevolte, sans vent …. Tantôt elle se soulève, si lègere, quand mes pas s’accélèrent …. Tantôt elle se coince entre mes cuisses … Elle s’y colle, s’y frotte … RIEN … RIEN ne l’empêche de s’agripper à mon pubis, qui n’a…

View original post 538 mots de plus