La Haine … selon Christine Angot

8 réflexions sur “La Haine … selon Christine Angot”

      1. Ton expression  » fourre-tout » est parfaitement choisie dans le sens où pour la plupart des gens, il s’agit pas de haine à proprement parlé mais de pulsions passagères que des circonstances très diverses ont déclenchées, sans rapport avec la haine

        « Le philosophe espagnol José Ortega y Gasset définit la nature de la haine : « Haïr, c’est tuer virtuellement, détruire en intention, supprimer le droit de vivre. Haïr quelqu’un, c’est ressentir de l’irritation du seul fait de son existence, c’est vouloir sa disparition radicale. » Il précise ses modalités : « La haine sécrète un suc virulent et corrosif. […] La haine est annulation et assassinat virtuel – non pas un assassinat qui se fait d’un coup ; haïr, c’est assassiner sans relâche, effacer l’être haï de l’existence » (Source Wikipédia)

        L’individu qui éprouve de la haine est destructuré, déshumanisé psychologiquement Le meilleur exemple qu’on puisse en donner présentement est Daesh qui l’inculque, la développe et la cultive à des sujets fragiles, illuminés, faciles à fanatiser.
        De ce fait la haine reste un sentiment qui touche heureusement une faible quantité d’individus.

        N-L 11/01/17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s