Eloge du noir

existence!

C’est le noir, toujours le noir, qui fait tout apparaître. Sans lui jamais rien ne se produirait sur la page impavide du rien.

Il suit que toute image est un jeu d’ombres, un jeu avec la mort, où tout est revenant, tandis que rien n’est rien. C’est le noir qui fait tout.

Et surtout ne dites pas que l’ombre est l’absence de la lumière. Ne voyez vous pas dans la fadeur du blanc toutes les choses disparaître ? Et dans la dure noirceur s’avancer le relief, le village, le visage, la silhouette ?

Chacun le sent : rien n’est grave que le noir. Le sérieux est tout en noir.

Ne nous extasions plus sur la beauté du mot « photographie », qui veut dire « écriture de la lumière ». Car c’est une erreur, ou un mensonge : c’est avec l’ombre que l’on écrit lorsqu’on photogaphie.

J’ai ici même chanté le blanc, comme un pur rien, comme une…

View original post 45 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s